A tout seigneur, tout honneur… nous commencerons notre série d’articles par le Brésil, le pays hôte de la Coupe du Monde 2014.

La forte croissance économique qu’a connue le pays jusqu’en 2010 a contribué au développement d’une nouvelle classe moyenne regroupant 95 millions de personnes, au pouvoir d’achat grandissant et plus exigeants quant à la qualité des services de télécommunication.

Selon les estimations de la société d’études eMarketer, le nombre d’utilisateurs de smartphones au Brésil devrait augmenter de 36 % en 2014, se positionnant en tête des pays d’Amérique Latine. D’ici à 2017, 70,5 millions de Brésiliens devraient posséder un smartphone. C’est un vivier d’opportunités pour les start-up digitales.

 

Des modèles innovants ont ainsi vu le jour, certains s’exportant même aux Etats-Unis. C’est le cas de la start-up Queremos ! (Nous voulons !).

 

 

Ce concept est né d’un constat : de nombreux artistes venaient se produire en concert à São Paulo, la capitale économique du Brésil, « délaissant systématiquement Rio où la demande était estimée insuffisante », relate Bruno Natal, 27 ans, l’un des fondateurs. Pour « prouver le contraire », il décide de créer, avec trois amis passionnés de musique, une plateforme digitale de crowdfunding, permettant aux cariocas d’encourager la venue de leurs chanteurs préférés. Payant à l’avance le prix du ticket d’entrée, les fans n’ont rien à perdre : « Si la demande est insuffisante, ils sont automatiquement remboursés. »

Depuis sa création en 2010, Queremos ! a fait venir à Rio des artistes de renommée internationale comme les groupes Vampire Weekend ou The Kooks. En novembre 2013, l’entreprise a vendu 700 entrées au prix de 140 réals (45 euros) pour le concert du groupe The XX, en onze heures seulement. Sur les douze derniers mois, le nombre d’utilisateurs de la start-up a été multiplié par cinq, et son chiffre d’affaires a augmenté de 50% par rapport à l’exercice 2012-2013.

Voici un an que Queremos ! est arrivée aux Etats-Unis sous la marque WeDemand. Basée à New York, celle-ci compte déjà 150 000 utilisateurs avides d’évènements musicaux en tous genres.

Afin d’encourager ces nouvelles entreprises innovantes, l’Etat brésilien a lancé en 2012, en partenariat avec plusieurs accélérateurs et incubateurs nationaux, le projet national Start-up Brasil.

Site internet: www.queremos.com.br 

 

Dossier Partenaire Réalisé par

 

Retrouvez les autres articles du dossier ici :

La coupe du monde des startups 

Abonnez vous à la newsletter pour ne pas manquer les articles de ce dossier [wysija_form id= »3″]