Qui êtes vous ? :

Je suis Olivier Leger, fondateur de Artecita.

[Lire: ArteCita, le site web marchand collaboratif pour la communauté artistique française]

A 18 ans, j’ai dû choisir entre devenir ingénieur et faire des études d’art. Je me suis orienté vers l’électronique mais l’art sous toutes ses formes a toujours fait partie de ma vie. Quelques dizaines d’années plus tard, après un Executive MBA à HEC, j’ai choisi de me réorienter pour me consacrer pleinement à ce qui m’a toujours fait vibrer.

Conscient qu’il faut agir pour la planète et convaincu de la puissance créatrice de la communauté, j’ai cherché à appliquer ce concept collaboratif à l’art, en lui apportant une dimension de développement durable : c’est ainsi qu’est née l’idée d’ArteCita.

 

En 2 ou 3 phrases, que propose votre startup?:

ArteCita est le site web marchand collaboratif pour la communauté artistique française (photographes, graphistes et sculpteurs 3D).

Sa mission est de faire découvrir de nouveaux artistes au plus grand nombre en se reposant sur 3 valeurs fortes : la Créativité, la Communauté et la Qualité durable.

Pour les amateurs d’art et de belles choses, c’est la garantie d’avoir une œuvre originale numérotée de très grande qualité, imprimée sur tote bag bio, vêtement bio ou sur cadre digne des plus grands musée, à un prix raisonnable, tout en soutenant le monde artistique français.

 

Comment êtes vous arrivé à la création d’entreprise? :

J’avais déjà eu une expérience dans une startup il y a 15 ans, dans mon domaine de compétence professionnel « habituel »: l’électronique.

L’Executive MBA que je viens de terminer à HEC a été le déclencheur pour créer ma propre société et de quitter ma zone de confort pour aller vers ce qui me fait vibrer: l’art. Convaincu par la puissance de la communauté et par la nécessité de protéger l’environnement, j’ai voulu que ces valeurs soient au coeur du concept d’ArteCita.

 

 Quelles ont été les bonnes surprises dans votre aventure entrepreneuriale? :

La bonne surprise a été le support immédiat de la communauté artistique qui a adhéré spontanément au concept. C’est elle qui fera que ce projet ait un bel avenir.

 

Des mauvaises surprises? :

Tout ne s’est évidemment pas passé comme prévu, mais devoir s’adapter fait partie de la vie de l’entrepreneur. Même si sur le coup on peut être déstabilisé, j’aime l’adrénaline procurée par ce besoin de trouver une solution à un obstacle qui se présente et que nous n’avions pas anticipé.

 

Votre startup c’est 100% de votre vie? :

Oui c’est 120% de ma vie mais à aucun moment je ne vis cela comme une contrainte. J’échange quotidiennement avec des artistes et suis stimulé en permanence pour faire avancer le projet. Je suis comblé!

 

Des projets à venir? :

Plein et peut être trop! Je pense être créatif, mais il faut que je prenne garde à rester centré pour ne pas m’éparpiller.

 

Un scoop sur vous ou votre startup? :

On devrait retrouver les produits ArteCita prochainement sur les market places les plus prestigieuses… à suivre!

 

Alors heureux (se)? :

Oui comblé!

 

Le mot de la fin ? :

Pas un scoop mais la peur est mauvaise conseillère. Il faut  suivre ses convictions et oser! Si l’on est honnête et sincère dans nos intentions, rien ne peut nous arriver. Vive l’entrepreneuriat!

 

Vos profils en ligne :

http:// www.artecita.com

https://www.facebook.com/ArteCitizens

@Artecita