L’idée de business analysée: Jobenchères

 

Pourquoi ça peut marcher : Ce modèle a fait ses preuves Outre-Atlantique. La mise en concurrence par un système d’enchère réduit les prix des prestations, un argument qui peut séduire la clientèle en temps de crise. Ce système permet également à des particuliers et petites entreprises d’arrondir leurs fins de mois en mettant à profit leurs compétences et disponibilités. D’ailleurs, la réussite en son temps d’eBay prouve que les français peuvent bien accueillir ce genre de concept. 

Frizbiz, un concept similaire à Jobenchères.com, a été lancé avec succès en 2012.

 

Obstacles à la réussite du concept : Le site allemand « Jobdumping.de » a essayé d’introduire le système de « jobbing » en France, en 2005. Cela a suscité une levée de boucliers des partenaires sociaux qui ont dénoncé le risque de précarisation des prestataires avec des prix tirés vers le bas. Le risque de travail dissimulé autrement dit le « travail au noir » interdit par la loi a également été soulevé. D’ailleurs,  « Jobdealer.net » qui a été lancé en novembre 2006, n’a pas fait long feu.